Le Jugement de Pâris


Mythologie / lundi, septembre 24th, 2018

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui, je propose de traiter de mythologie grecque en quelques minutes avec le sublime tableau de Peter Paul Rubens (il en existe d’autres versions) : Le Jugement de Pâris.

Jugement de Pâris Rubens
Le Jugement de Pâris par Peter Paul Rubens

Le Jugement de Pâris est un événement central de la mythologie grecque qui est à l’origine de la guerre de Troie.

La cause du jugement de Pâris

Sur l’Olympe sont célébrées les noces de Pélée et Thétis auxquelles la déesse de la discorde, Eris, n’est pas conviée. Afin de se venger, elle décide d’envoyer une pomme d’or avec la mention « pour la plus belle ». Bien sûr, les déesses se disputent pour savoir à qui est destinée cette pomme dite « de la discorde ». Zeus ne voulant pas départager les déesses entre elle choisit de donner cette mission à Pâris.

Qui est Pâris ?

Pâris est un jeune berger qui doit choisir entre Aphrodite, Héra et Athéna et remettre la pomme en or à la plus belle des trois. Pour l’aider à choisir, chacune en plus de leur immense beauté, lui promet quelque chose en échange de la pomme. Aphrodite (déesse de l’amour) lui promet de lui livrer la plus belle femme au monde. Héra (épouse de Zeus et reine des dieux)  lui propose la souveraineté. Athéna (déesse de la guerre et de la sagesse) lui promet la puissance guerrière.

Le jugement de Pâris

Pâris est un jeune berger qui doit choisir entre Aphrodite, Héra et Athéna et remettre la pomme en or à la plus belle des trois. Pour l’aider à choisir, chacune en plus de leur immense beauté, lui promet quelque chose en échange de la pomme. Aphrodite (déesse de l’amour) lui promet de lui livrer la plus belle femme au monde. Héra (épouse de Zeus et reine des dieux)  lui propose la souveraineté. Athéna (déesse de la guerre et de la sagesse) lui promet la puissance guerrière.

Pâris choisit Athéna. Cependant, la plus belle des mortelles est Hélène. Une femme troyenne déjà mariée. Il l’enlève et provoque la guerre de Troie.

Attention ! Homère dans l'Iliade explique que Pâris choisit Athéna mais ne s’arrête nullement sur ce mythe de la discorde. En réalité, on le retrouve pour la première fois dans les écrits d’un auteur du IIe siècle, Lucien de Samosate (v.120-ap.180).

J'espère que ce court article t'as plu et qu'il a été utile à la compréhension de ce mythe si célèbre.

Bonne semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *